La rédaction

Ticket-loisirs : un accès à la détente pour les Franciliens les plus modestes

Parce qu’un grand nombre de Franciliennes et de Franciliens ne sont jamais partis ou ne partent pratiquement jamais en vacances, la Région mène une politique volontariste de développement d’accès aux loisirs et aux vacances.

Pour donner accès aux loisirs de plein air et à la détente aux Franciliens les plus défavorisés, les 12 îles de loisirs de la Région ont un rôle essentiel à jouer. Le dispositif évolue et s'améliore pour la période du 14 avril 2018 au 1er mars 2019. Le prix du ticket-loisirs est maintenu à 6€. Il fera l'objet de deux appels à projet distincts, l'un pour les sorties à la journée, l'autre pour les séjours avec quatre formules distinctes en fonction du public visé (jeunes, familles défavorisées, femmes victimes de violences, mouvement sportif). La Région est prête à y consacrer 760.000€.

Objectifs du dispositif

  • faciliter l’accès des Franciliens et Franciliennes aux îles de loisirs, propriétés régionales, et leur permettre de profiter des activités et offres de séjours qui y sont proposées,
  • favoriser le développement des pratiques sportives et de loisirs au profit de tous les publics et notamment des jeunes, des jeunes franciliens hospitalisés et des personnes en situation de handicap, et ce quel que soit leur handicap ou leur pathologie,
  • renforcer le lien entre les acteurs du sport et ces propriétés régionales,
  • permettre à des familles franciliennes fragilisées et des femmes victimes de violence de profiter d’un séjour dans un cadre dépaysant.

Bénéficiaires

Sont éligibles aux tickets-loisirs :

  • les communes et arrondissements de Paris, pour les actions A, B, C, D, E et F et G ci-après,
  • les centres de loisirs, maisons de quartiers, associations, CCAS et centres sociaux (via leur commune d’implantation obligatoirement pour les actions A et B définies ci-après),
  • les hôpitaux et organismes à but non lucratif œuvrant au profit d’enfants ou d’adolescents hospitalisés, pour les actions A et B définies ci-après,
  • les organismes œuvrant en faveur de personnes en situation de handicap (pour les actions A, B, D, E et F définies ci-après),
  • le mouvement sportif (fédérations, ligues, comités régionaux, coordinations régionales ou unions régionales, comités départementaux et clubs associatifs dans les disciplines conventionnées avec la Région), pour les actions C et G définies ci-après,
  • les associations de solidarité (de plus d’un an d’existence lors du lancement de l’appel à projets), les centres sociaux, maisons de quartiers, centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), pour les actions D, E et  F définies ci-après.

Pour en savoir plus sur les modalités et les projets soutenus

Étiquettes