La rédaction

La Tégéval au départ du lac de l'île de loisirs de Créteil

Création d'une liaison verte destinée aux piétons, aux personnes à mobilité réduite et aux cycles

La Région Île-de-France a initié le projet de la Tégéval dans les années 90 pour compenser la construction de la Ligne à grande vitesse (LGV) de l’interconnexion des TGV. En effet, cet équipement imposait une nouvelle rupture dans le territoire du Val-de-Marne déjà très morcelé par les infrastructures. Le Conseil général qui avait déjà pris en considération de projet de Coulée verte dans ses documents stratégiques, a alors souhaité s’associer à la Région pour la réalisation du projet.

Après la réalisation d’une étude de faisabilité en 1997, le projet a été lancé en 2008 avec la création d’un Syndicat mixte d’étude et de réalisation (Smer).

D’une surface totale de 100 ha pour un linéaire de 20km, la Tégéval traversera huit communes à travers le sud-est de la région parisienne (Créteil, Valenton, Limeil-Brévannes, Yerres (91), Villecresnes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie et Santeny.). Elle s’étendra de l’île de loisirs de Créteil jusqu’à la forêt domaniale de Notre-Dame et au Chemin des roses à Santeny.

Cette coulée verte connectera les parcs départementaux, les périmètres régionaux et les liaisons douces locales : elle participera ainsi à la constitution de la trame verte et au maillage du territoire en termes de circulations douces.

La création de la tégéval répond à trois grands types d’enjeux :

> Urbains

  • - Désenclaver les quartiers par la création d’un réseau de circulations douces interconnecté aux transports en commun
  • - Améliorer le cadre de vie
  • - Protéger les espaces naturels et permettre la découverte du patrimoine

> Sociaux

  • - Proposer des espaces récréatifs et de repos
  • - Améliorer l’accessibilité des personnes en situation de handicap
  • - Permettre la découverte du patrimoine historique et culturel d’Île-de-France

> Environnementaux

  • - Développer les modes doux de déplacement
  • - Créer un maillage vert par la mise en réseau des espaces verts et naturels
  • - Préserver et valoriser les milieux naturels
  • - Renforcer la présence de la nature en ville

À terme, la Tégéval permettra des usages quotidiens fonctionnels dans les milieux plus urbains et offrira des espaces de proximité et de loisirs (promenade à pieds et en vélo, prairies, pâtures, vergers, jardins familiaux etc.).

Les chantiers ont démarré en septembre 2013 et vont s’étaler sur une quinzaine d’année. Ils vont rapidement permettre de faciliter les circulations douces, d’améliorer la présence de la nature en ville mais aussi de renouveler l’offre de loisirs…

La Tégéval est sur les rails !

En savoir plus

Île-de-loisirs

Et ils sont accessibles aux personnes à mobilité réduite !